Prendre rendez-vous en ligneDoctolib

Acouphènes

Created with Sketch.


La prise en charge de l’acouphène chronique par la sophrologie

LES ACOUPHÈNES

Pôle Sophrologie & Acouphènes par Patricia Grévin

Comment se définit l’acouphène ?
C’est une perception auditive survenant en l’absence de tout stimulus externe ou interne.
Il peut être perçu dans une oreille ou les deux, ou dans la tête.
D’origine grecque, le mot « acouphène » vient de : akouein, entendre et phainein, apparaître ; c’est une perception en l’absence de stimulation extérieure.

Comment est-il décrit ?
La personne décrit « ses » acouphènes comme des sifflements, des bourdonnements, des tintements, un grésillement, ou décrit avec des mots plus précis ce qu’il entend : cocotte-minute, ligne à haute tension, vrombrissement, chuintement, chant des cigales ….La nature du bruit peut être variable, allant d’une tonalité grave à des sonorités aigues. Le bruit peut être continu ou fluctuant.

Une progression inquiétante Dans les pays industrialisés, il est admis que 10 à 15 % de la population souffre d’acouphènes chroniques, dont 1 à 3 % de personnes souffrent d’acouphènes « handicapants ».

Fait nouveau :
14,8 % souffrent d’acouphènes chroniques dans une population jeune, chiffres donnés par une étude récente sur une population d’étudiants en Belgique.

Comment la sophrologie est-elle efficace dans la prise en charge de l’acouphène chronique ?

En introduisant l’expérience émotionnelle qui permet d’envisager le sujet souffrant d’acouphène chronique, non plus porteur seulement d’un problème d’oreille, mais comme un individu en souffrance, la prise en charge plus globale par une équipe pluridisciplinaire est tout à fait appropriée. Le médecin ORL peut proposer, dans le parcours de soin, de faire un protocole de sophrologie.

Ce protocole de séances spécifiques basée sur des étapes et des objectifs permet au sujet acouphénique de se détendre malgré la présence des bruits parasites, de s’approprier des outils d’autonomie pour gérer les crises d’acouphènes, et ainsi, tout au long du déroulement du protocole, de pouvoir mieux gérer l’émotionnel lié à la présence des symptômes. 

Il s’agit d’un protocole de sophrologie spécifiquement adapté aux acouphènes de 6 à 8 séances sur une période de deux à quatre mois qui a fait l’objet d’une évaluation par une Revue scientifique à comité de lecture.

« Première évaluation de la prise en charge sophrologique des acouphènes subjectifs «  publié en avril 2020 aux Annales Françaises ORL et aux Annales Européennes ORL.

Les auteurs de la publication : P. Grevin, M. Ohresser, M. Kossowski, C. Duval, A. Londero. Les résultats sont détaillés dans la publication en français ou en anglais. Dans la Conclusion, il est écrit : « Les résultats de cette étude ouverte montrent qu’une prise en charge sophrologique adaptée permet d’obtenir de façon rapide une diminution significative du handicap et une amélioration de la qualité de la vie chez des sujets souffrant d’acouphènes subjectifs. » Des études complémentaires avec groupe contrôle sont nécessaires pour en affirmer l’efficacité.